Prestations spécifiques de psychothérapie

Le dispositif de prestations spécifiques de psychothérapie (PSP) du RPSM 78 a pour ambition :

  • de permettre à des patients présentant un trouble mental ou une souffrance psychique avérée ne relevant pas d’un suivi psychothérapique sur un CMP de psychiatrie, et dont les moyens ne permettent pas de prendre en charge eux-mêmes le coût financier de ces soins, de pouvoir accéder à des soins psychothérapiques assurés par des psychologues libéraux ;
  • de développer une culture de travail partenarial entre différents professionnels du soin du réseau RPSM et de constituer une expérience de modalité de prises en charge concertées ;
  • de développer un travail de réflexion et d’évaluation sur les critères d’indication des psychothérapies et sur les modalités d’adressage.

Les patients concernés pourront bénéficier de cette dérogation tarifaire au maximum sur une durée de 3 ans.

Description du dispositif :

Tout patient des Yvelines Sud reçu dans l’un des Dispositifs de Soins Partagés (DSP) du RPSM 78, ou dans un Centre Médico-Psychologique (CMP) des Yvelines Sud, ou au Centre Expert Bipolaire de Versailles ou au Centre Expert Schizophrénie de Versailles ou bien suivi en libéral par un psychiatre ou un psychologue peut potentiellement bénéficier de prestations spécifiques de psychothérapie, s’il répond à des critères cliniques et financiers qui seront discutés lors d’une commission - dite Commission d’Attribution des PSP - regroupant des acteurs aux champs de compétence et de pratique professionnelles différents et impliqués dans le dispositif. En effet, cette Commission d’Attribution des PSP réunit les psychiatres, les psychologues, et les infirmiers des équipes des DSP, le psychiatre responsable de la commission mais aussi un médecin généraliste référent et au moins un psychologue libéral qui participe au dispositif. Cette commission, ainsi représentée, renforce le travail partenarial entre les équipes des DSP, les médecins généralistes et les psychologues libéraux, et permet un débat autour de la question de l’indication (critères d’indication) de psychothérapie avec PSP et de l’adressage.

 Dans la pratique,

  1. Si le patient est reçu au DSP de Versailles ou Rambouillet et que, lors de la séquence de soins-évaluation au DSP, le praticien envisage après concertation avec l’ensemble de l’équipe du DSP une orientation en psychothérapie avec PSP, il présentera  son dossier (rendu anonyme) à la Commission d’Attribution des PSP.
  2. Si le patient, pour lequel est envisagée une PSP, est reçu ou suivi par un psychiatre sur un Centre Expert de Versailles, sur un CMP du Sud Yvelines ou par un psychiatre libéral du Sud Yvelines alors son dossier sera présenté à la commission par ce psychiatre traitant.
  3. Enfin, dans le cas d’un suivi par un(e) psychologue libéral(e) du Sud Yvelines, le patient sera évalué par un psychiatre du DSP puis présenté par ce psychiatre, en présence du (de la) psychologue à l’initiative de la demande, à la Commission d’Attribution.

 Dans ces trois cas de figure, à l’issu de cette Commission d’Attribution des PSP, le compte rendu de la décision, des critères d’indication de PSP et de l’adressage est consigné par le psychiatre référent des PSP dans le dossier PSP du patient.

Lors de la (des) consultation(s) suivante(s), le patient est informé de la possibilité de bénéficier de la prestation spécifique de psychothérapie et de ses modalités. Il lui est donné un ou plusieurs nom(s) de psychologue(s) partenaires du dispositif.

Le patient prend rendez-vous avec le psychologue partenaire et décide avec lui du cadre de la  psychothérapie, des conditions financières et de son déroulement.

Modalités financières

La prestation spécifique est rémunérée sur une base déterminée annuellement par l’ARS. A partir de cette somme, la contribution éventuelle du patient est négociée avec le psychologue, le différentiel étant pris en charge par le RPSM 78.

Dossier PSP partagé

Le dossier PSP du patient comporte le compte-rendu de la Commission d’Attribution concernant les critères d’indication en psychothérapie avec PSP, l’adressage en psychothérapie mais aussi l’évolution clinique du patient à partir des critères d’indication de psychothérapie initiaux. Ce dossier PSP est accessible au psychologue et au médecin généraliste du patient, à leur demande, et avec l’accord préalable du patient.

Evaluation

Le patient est revu annuellement pour faire le point sur son évolution par le praticien initialement porteur du projet PSP. Cette évaluation se fait après avoir pris contact avec le psychothérapeute pour s’informer du déroulement de la thérapie, ces échanges se limitant toujours aux informations techniques utiles à la connaissance du déroulement de la psychothérapie.

Cette évaluation est consignée dans le dossier PSP du patient.

Information des psychologues

La liste des psychologues-psychothérapeutes des Yvelines Sud qui participent au dispositif est tenue à jour. Ces psychologues-psychothérapeutes signent une lettre attestant de leur accord avec le protocole défini et une charte spécifiant les termes de leur engagement. Ils sont également reçus par P. Krazkowski (psychologue libéral) et M. C. Hardy Baylé (psychiatre, praticien hospitalier), responsables des PSP dans le RPSM.

L'équipe

Le DISPOSITIF DE PRESTATION DE PSYCHOTHERAPIE du RPSM 78
est porté par

le Centre Hospitalier

de Versailles

le Centre Hospitalier

Charcot

Professeur
Marie-Christine HARDY-BAYLE
01 39 63 93 80
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Docteur
Véronique JOUVENCEAU MENEGHINI 
01 39 63 93 80
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Docteur
Cécile OMNES
01 30 88 86 70
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rapport d'activité

RPSM 78

Lire notre rapport d'activité 2015.

HTMLhtml5 validationCSScss3 validation