Evaluation et dispositif de réponse en direction du handicap psychique en lien avec un trouble schizophrénique

Le dispositif

Ce projet de recherche dont le RPSM 78 est promoteur est cofinancé par la Caisse Nationale pour la Solidarité et l’Autonomie, l’Etat et la Maison Départementale des Personnes Handicapées des Yvelines. Il a associé de manière largement partenariale l’équipe EA 4047 « Études cliniques et innovations thérapeutiques en psychiatrie » de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, des membres du réseau (psychiatres des secteurs de psychiatrie générale, membres de l’équipe hébergement du réseau) et des partenaires du réseau (professionnels d’établissement médico-sociaux du territoire - en particulier l’Hôpital Gérontologique et Médico-Social de Plaisir-Grignon, l’association COTRA, l’association John Bost, l’association La Rencontre - et un groupe de familles de l’UNAFAM Yvelines).

Le travail durant l’année 2010 a permis de finaliser l’outil d’évaluation du handicap psychique, de le prévalider par les membres des deux groupes de travail « familles » et « partenaires sociaux et médico-sociaux » sur quelques personnes présentant un trouble schizophrénique.

Puis la première phase de l’étude de validation de l’outil a été lancée en direction des aidants familiaux, en l’occurrence de familles adhérentes à l’Union Nationale des Familles et Amis de Malades psychiques (UNAFAM) et ayant répondu favorablement à une sollicitation très largement relayée par l’UNAFAM Yvelines. Plus de 290 familles ont répondus favorablement et ont reçu les documents de l’étude, près de 240 questionnaires ont été retournés et 150 valablement exploités.

Les premières conclusions vont dans le sens d’une réelle pertinence de l’outil à la fois sur le plan métrologique et sur le plan de l’aide aux aidants. En ce qui concerne ce second point, les différents utilisateurs de l’instrument ont souligné la valeur « explicative » du niveau de description choisi (inspiré de données récentes sur les mécanismes neurocognitifs de production du handicap) pour offrir une description fonctionnelle du handicap psychique et de ses éventuels facteurs de compensation.

La dernière phase de l’étude de validation de l’instrument auprès des partenaires médico-sociaux a débuté en avril 2011.

Ce travail a déjà donné lieu à deux communications scientifiques.

Lire le rapport final.

HTMLhtml5 validationCSScss3 validation